Osons voir le monde tel qu'il est.

Rafaa Jazairi déshabille la journaliste de la chaîne Al Jazeera (Vidéo)

Dans une vidéo récente depuis le Canada, Rafaa Jazairi, spécialiste des organisations islamistes terroristes, a pris la parole sur un sujet inattendu : la question de la criminalisation de la normalisation avec Israël. Cette question découle de la deuxième lettre ouverte adressée au président du Parlement algérien par Ahmed Bensaada, auteur et analyste de Radio Ifrikya FM. Cependant, le point culminant de cette vidéo est sans aucun doute la critique cinglante de Khadidja Bengana, une journaliste de la télévision qatarie Al Jazeera.

Rafaa Jazairi commence par dénoncer l’hypocrisie et l’ignorance de ceux qui considèrent Khadidja Bengana comme une grande journaliste. Il la décrit comme une personne creuse, inculte et limitée, affirmant qu’elle a simplement accepté de porter le hijab pour influencer les masses. Cette action, selon lui, cache un projet dangereux.

En utilisant l’exemple de la lettre ouverte d’Ahmed Bensaada, Rafaa Djazairi pointe du doigt certains écrivains, influenceurs, activistes et journalistes algériens qu’il estime être des agents favorables à la normalisation avec Israël. Il consacre ensuite une grande partie de sa vidéo à critiquer Khadidja Bengana, soulignant son utilisation du hijab, du maquillage et de beaux vêtements pour promouvoir une image de réussite sociale, malgré ses modestes origines, pour pousser ses fans à devenir islamistes.

Rafaa Djazairi reproche à Bengana d’avoir visité Jérusalem pendant le mois de ramadan dernier en plein offensives israéliennes contre Gaza, soulevant des questions sur son accueil et sa sécurisation par les Autorités israéliennes alors que sa collègue Shireen Abu Akleh est tuée par les mêmes Autorités. Il suggère que Bengana a une mission de banalisation de l’idée de la normalisation avec Israël et critique le fait qu’elle soit accueillie comme une star en Algérie, malgré ses actions controversées.

Il faut mettre en lumière ici le lien de Bengana avec la Qatar Foundation, la plus riche organisation du monde et qui a plusieurs filiales à l’étranger. Selon certaines opinions, elle vise à promouvoir l’islamisation politique de l’Europe et du Maghreb. Selon d’aucuns, le 2ème mari de la journaliste, un saoudien d’origine soudanaise, frère musulman, homme d’affaires et père de leurs trois enfants, Nasser AL SHAWIA, a été aidé par son épouse Khadidja pour occuper le poste népotique de directeur exécutif à la Qatar Foundation. Il faut souligner également que cette organisation joue le même rôle que l’Open Society, The NED, The EED et d’autres organisations qui financent des projets médiatiques, culturels voire scientifiques pour tenter de changer les régimes dans des pays bien ciblés.

La critique de Rafaa Jazairi envers Khadidja Bengana est centrée sur son rôle présumé dans la banalisation de la normalisation avec Israël, ainsi que sur sa représentation médiatique et son affiliation à des organisations influentes.

Cette révélation a suscité de vives réactions et a relancé le débat sur les liens entre les personnalités médiatiques et les agendas politiques internationaux, ainsi que sur les implications de la normalisation avec Israël dans le contexte algérien et régional.

(1) Vidéo de Rafaa Djazairi : https://www.youtube.com/watch?v=O0up4PryPJY&ab_channel=Rafaajazayri

(2) La Qatar Foundation, est une organisation à but non lucratif basée au Qatar. Fondée en 1995 par l’émir du Qatar à l’époque, Cheikh Hamad bin Khalifa Al Thani, et son épouse Moza bint Nasser, la fondation est engagée officiellement dans l’éducation, la recherche, l’innovation et le développement communautaire. Toutefois, la Qatar Foundation est également régulièrement critiquée pour son rôle présumé dans la promotion de l’agenda politique et religieux du Qatar à l’échelle internationale, notamment en ce qui concerne l’islamisation politique de l’Europe et du Maghreb.

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *