Osons voir le monde tel qu'il est.

Alger la Blanche : Une Épopée Ensoleillée au Cœur de l’Été

Cet été, Alger, la perle blanche de la Méditerranée, renaît sous un éclat immaculé qui évoque la splendeur de son passé. La capitale algérienne, éternellement baignée par un soleil bienveillant, offre à ses visiteurs un spectacle enchanteur. Les façades haussmanniennes, majestueuses, arborent un blanc éclatant qui illumine les grandes artères, tandis que les monuments historiques, mosquées et églises, resplendissent de leur éclat retrouvé.

La Grande Poste, ce joyau d’architecture mêlant le mauresque à une touche de gothisme, s’impose fièrement face à un ciel où le soleil semble ne jamais vouloir se coucher. Au pied de cet édifice emblématique, une grande place et une rue piétonnière ont été aménagées, devenant le théâtre de performances artistiques captivantes. Ici, la créativité se libère, et les artistes de tous horizons offrent aux passants des moments de pure poésie visuelle et sonore.

Les salons de thé et terrasses d’Alger scintillent de mille feux sous les rayons dorés. En s’y installant, on est accueilli par une myriade de surprises délicates. L’un de ces havres de paix, « Les Capucines by Frenchy », jouxte la librairie en plein air de Tommy Azoug. À l’étage supérieur de ce salon de thé, nous avons savouré des vers de Baudelaire tout en dégustant un millefeuille exquis, ressenti le monde nous appartenir pour un instant.

Hacina Lagraa, la maîtresse des lieux, est une femme gracieuse et érudite, dont le charme n’a d’égal que la profondeur de ses connaissances. Elle nous a partagé avec une passion douce l’histoire de sa vie en tant que tenancière « Des Capucines by Frenchy » au cœur d’Alger, après des études commerciales. Sa fille suit ses traces d’ambition à HEC Paris, tandis que son mari, gynécologue, soigne avec dévouement les femmes de leurs maux les plus intimes.

Entourée d’une équipe de jeunes garçons de café, dynamiques et avenants, Hacina crée un lieu où chaque visiteur se sent choyé. Ces jeunes hommes, beaux et pleins d’espoir, rêvent de voir *Ammi Tebboune, le bâtisseur, poursuivre son œuvre pour cinq ans encore, redonnant à Alger toute sa splendeur et à l’Algerie toute sa sérénité.

Cet été, Alger, avec ses rues blanchies et ses cœurs ouverts, attend impatiemment les vacanciers diasporiques. Dans cette ville où le soleil caresse chaque coin de rue et où la douceur de vivre est un art, chaque visiteur trouvera une part de lui-même dans la blancheur éclatante de la capitale. Alger la Blanche vous tend les bras, prête à vous offrir des souvenirs inoubliables sous son ciel azur et ses nuits étoilées.

 *Ammi , en arabe oncle , les jeunes algériens appellent tendrement le Président de la République Monsieur TEBBOUNE , Ammi TEBBOUNE .

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *